Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2016-05-24T11:56:48+02:00

Step brother – Penelope Ward

Publié par Lina Rida
Step brother – Penelope Ward

Résumé :

Quand Greta a appris que son demi-frère venait vivre avec eux, elle était à la fois curieuse et heureuse de faire la connaissance du fils de son beau-père. Malheureusement, elle a vite déchanté. Elec est tout simplement odieux avec elle. Pourtant, elle se sent attirée par ce garçon tatoué qui semble tout faire pour cacher ses blessures. Lentement, leur relation évolue, il s'ouvre petit à petit jusqu'à une nuit inoubliable. Le lendemain, Elec est parti, il disparaît de sa vie aussi vite qu'il y était apparu. Sept ans plus tard, un drame familial les réunit à nouveau. Greta comprend alors que l'adolescent qui s'amusait à la faire tourner en bourrique est devenu un homme très séduisant qui va lui faire tourner la tête. Sauront-ils à nouveau se faire confiance ?

Mon avis :

Les histoires sur les demi-frères et sœurs sont pléthores de nos jours et après avoir lu « Jeux interdits » d’Emma Green que j’ai beaucoup aimé, je me suis dit pourquoi ne pas lire une de plus, histoire de comparer, d’autant plus que le résumé était tentant et ressemblait étrangement aux livres d’Emma Green. Là encore, la notion d’interdit est très présente.

Ce livre se divise en deux parties qui ont lieu à sept ans d’écarts. Je vais donc donner mon avis sur chaque partie.

Première partie :

Greta, une jeune adolescente, vit avec sa mère et le mari de celui-ci. Un jour, son beau-père annonce que son propre fils va venir vivre avec eux durant un an. Elle fait alors la connaissance d’Elec, son demi-frère sexy en diable mais dont le comportement horrible la blesse. En effet, Elec est odieux avec tous les membres de la famille, y compris son propre père avec qui il entretient une relation conflictuelle et surtout avec Greta qui fait pourtant tout pour le mettre à l’aise. Les choses vont évoluer sans qu’ils s’en aperçoivent.

Greta est naïve, innocente et profondément gentille. Elle a quand même de la répartie mais se laisse facilement déstabilisée par Elec.

Ce dernier est un petit con rebelle et incontrôlable. Ses manières laissent à désirer et sa méchanceté envers son père, sa belle-mère et surtout Greta, va lui jouer des tours. Toutefois, on comprend vite qu’il souffre et qu’il cache un lourd secret qui le torture et le brise de l’intérieur.

A force de gentillesse, de bonne volonté et d’innocence, Greta arrive à toucher ce jeune homme en colère et à l’apaiser.

J’ai bien aimé cette première partie où on assiste à une guerre ouverte entre Greta et Elec qui m’a bien fait rire (notamment l’histoire des sous-vêtements), à des répliques hilarantes et des situations cocasses qui font naître une certaine complicité entre nos deux protagonistes et qui les pousse à se livrer doucement, à se faire confiance, à se soutenir jusqu’à l’apothéose finale la veille du départ d’Elec et ce, malgré les interdits. Les personnages étaient touchants, leur histoire émouvante.

La première partie m’a faite passée par plusieurs émotions : rire, colère, joie, tristesse… je l’ai trouvée merveilleusement bien écrite et bien menée.

J’ai un peu déchanté durant la seconde partie.

Deuxième partie :

Sept ans après une séparation qui m’a fendue le cœur, Elec et Greta se retrouvent à l’occasion d’un évènement tragique. Durant leur éloignement, chacun a réussi à se construire une vie plus ou moins épanouie. Greta vit et travaille à New-York alors qu’Elec est devenu psychologue dans un foyer pour jeunes difficiles à Los Angeles. Ces retrouvailles vont tout bouleverser car malgré une séparation de sept années, les anciens amants se rendent compte que leurs sentiments n’ont pas changés. Problème, Elec a une nouvelle femme dans sa vie, Chelsea (et malheureusement, elle est adorable).

J’ai beaucoup moins apprécié cette partie. Il me manquait l’ambiance drôle et bonne enfant que j’avais ressentie dans la 1ère.

Les personnages n’ont pas évolués ni gagné en maturité et je trouve ça dommage. Greta réagit toujours comme une gamine de 17 ans et Elec fait son petit con d’ado rebelle. Pourtant, en sept ans, les personnages auraient dû apporter un plus, une vision plus aboutie et ici, ce n’était pas le cas selon moi. J’ai eu l’impression d’un retour sept ans en arrière avec un Elec odieux et une Greta qui passe son temps à lui courir après malgré les paroles blessantes qu’elle se prend dans la face et la présence de Chelsea. Les personnages sont irrésistiblement attirés l’un par l’autre et jouent souvent avec le feu. Nous avons finalement encore cette notion d’interdit comme dans la première partie mais d’une autre manière et encore une fois, Greta et Elec aiment jouer avec cette limite.

Trop de pages sont consacrées à la lecture du livre autobiographique écrit par Elec avec une redondance et une retranscription mot à mot des dialogues. C’est une espère de réédition de la première partie mais du point de vue d’Elec, ce qui donne une impression de redondance désagréable et inutile. Je pense que l’auteur aurait pu se contenter de retranscrire les sentiments d’Elec aux périodes concernant Greta et non faire un copier-coller des dialogues. J’ai eu l’impression de lire deux fois les mêmes passages.

Cette partie est longue et courte à la fois car la fin arrive vite, sans qu’on la voit venir, mais avec une impression qu’il ne s’est passé rien de plus que l’évènement tragique du début et leur virée au casino. A part les premières pages (de la deuxième partie, hein ?) qui traitent des retrouvailles, elle n’est pas vraiment intéressante. L’épilogue est décevant aussi.

En bref :

C’est une jolie histoire qui commence bien avec une première partie drôle, émouvante et qui nous happe, qui nous pousse à nous attacher aux personnages et qui nous fait espérer une fin heureuse. Malheureusement, la seconde partie était relativement décevante et n'a pas tenu toutes ses promesses. Psychologiquement, les personnages n’ont pas évolué en sept ans, ce qui n’est pas très crédible et m’a donné l’impression d’un manque d’un « plus » sans vraiment savoir ce que c’est.

La seconde partie est plombée par la lecture du livre d’Elec qui prend trop de place et qui n'est qu'une répétition de la première partie, et ensuite, tout bascule sans qu’on le voie venir. La réconciliation et la fin sont rapides et donne une impression de précipitation de la part de l’auteur qui ne savait plus comment finir.

La plume est agréable et facile à lire même si les personnages ne sont pas bien développés dans la seconde partie.

Petite lecture sympa mais pas transcendante. J’ai préféré les livres d’Emma Green sur le même thème.

Et vous, qu’en avez-vous pensé ?

Lina Rida

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog